mercredi 25 octobre 2017

Des hommes de bonne volonté


Non, non, le blog n'est pas retombé dans l'oubli! 

Simplement, les journées sont un peu chargées en ce moment et je vous prépare un article (ou une série d'articles, je ne sais pas encore...) sur un sacré personnage.

Donc en attendant Charles, une petite anecdote relevée dans les registres paroissiaux de Saint-Thibault des Vignes (Cote 5MI1863 vue 65 aux archives départementales de Seine et Marne). 

L'orthographe d'origine est conservée, seuls les noms ont été supprimés. 

Source : cassini.ehess.fr

"L'an mil sept cent soixante et dix neuf,  le troisième jour du mois de janvier, se sont assemblés au son de la cloche, à l'issue de la messe parroissialle tous les habitans à la réquisition de moy curé pour demander et engager tous les habitans à se prêter volontairement et à l'amiable à faire une corvée pour réparer le chemin descendant au grand chemin de Lagny, lequel est appellé rue creuse, laditte corvée a été acceptée tout à coup par les dits habitans dès le lendemain quatre du même mois ils y ont procédé avec leurs outils et ustencilles nécessaires. Le Sieur J.B. M. a prêté sa voiture complète pendant trois jours, le père P. S. s'y était engagé également pour sa voiture mais dès le premier jour son essieu étant venu à casser, il n'y a pas fait suppléer. Mr F. marchand à Lagny est venu lui même avec sa voiture pendant deux jours, G. de Gouvernes y est venu aussi avec sa voiture une journée. Toute l'ouvrage a continuée le quatre, le cinq, le sept, le neuf. Tous les habitants se sont prêtés de si bonne grâce, excepté (...) que j'ai fait distribuer tous les matins de l'eau de vie aux ouvriers, il y a eu sept pintes d'eau-de-vie de consommées. J'ai fournie et payé en sus deux voitures chaque jours les trois derniers jours à huit livres par jour chacune, soit quarante huit livres. Les dits habitants m'ont fait part et promis continuer chaque année travailler ainsi à bonifier les chemins de tous côtés en en faisant un peu chaque année y employant dans les plus forts six jours en partageant toute la paroisse en trois pour chacun deux jours et dans les moindres corvées en trois jours partageant toute la paroisse en trois pour chacun un jour. Cet acte servira à ce que de raison tant pour moi que pour mes successeurs tant pour juger et se ressouvenir de ceux qui se sont prêtés de bonnes grâces et que pour ne pas oublier à suivre et à renouveler auxdits habitants leur promesse et leur engagement à réparer chaque année les chemins ce qui produira un bien réel au pays et un honneur qui en restera auxdits habitants. Fait à Saint-Thibault ce dix janvier mil sept cent soixante et dix neuf. "

Une pinte de Paris, si j'en crois Wikipedia, équivaut à 952,146 ml.
Je vous laisse le soin d'apprécier si la consommation de 7 pintes d'eau-de-vie (donc environ 7 litres) pour 4 jours de travail est excessive ou non...

En l'honneur des combattants de la Première Guerre Mondiale

Bon, cela fait bien longtemps que je n’ai rien publié ici : manque de temps, manque d’inspiration ou peut-être un peu de fainéantise a...