lundi 15 janvier 2018

Un prénom et ses variantes #Geneatheme Janvier 2018

Un Chrisostome, des Charlemagne, une Archange, un Appolon, un Baune, une Domitille (dont les autres prénoms sont Prudente Parfaite), des Fursy (Furcy) dont un Fursy Cléophée, une Emerentienne, un Engleberte, une Fébronie, un Florus, des Gentien, des Geoffrine, une Hombertine, un Leufroi, un Lupicin, un Onézime, un Polycarpe, un Polydore, des Renelde, une Restitude, une Scholastique, une Sébille, des Sédulie, des Servais et Servaise, un Solon, une Zélina, un Zénobe, une Zoline et une Zulmée.

Et j’en oublie sans doute, des prénoms originaux présents dans ma généalogie...

Certains reflètent la période à laquelle la naissance a eu lieu ou les opinions politiques des parents, d’autres font honneur à des saints oubliés, d’autres encore rappellent des prénoms d’origine germaniques, d’autres enfin sont totalement obscurs aujourd’hui. 

Autant dire que j’ai longuement hésité avant de choisir le prénom dont j’allais parler pour mon premier Geneatheme...

Mais finalement, j’ai décidé d’évoquer un des prénoms les plus récurrents dans ma généalogie, après les traditionnels Jean, Pierre et autres Marie. 

Celui dont je veux parler aujourd'hui est donc porté par 15 personnes dans mon arbre, dont 2 Sosas, et y existe sous 4 orthographes différentes.

Il s'agit du prénom masculin Agapit, ou Agapite, ou Agapitte ou Agapithe. Je trouve d'ailleurs ces 4 orthographes pour un seul et même ancêtre, mon sosa 160 (Génération 8). 

 
 On peut également trouver comme variantes Agapet, Agapé ou Agapi.

Agapit vient du grec Agapê signifiant amour. En espérant que ce soit de bon augure pour tous les porteurs de ce prénom dans ma généalogie...

L'origine de ce prénom viendrait d'un diacre prénommé Agapetos qui fut martyr à Rome, pendant la persécution de Valérien, d'après Geneanet. Un pape a d'ailleurs porté ce prénom entre 535 et 536.

Geneanet indique que la Saint-Agapit se fête le 6 août. Un autre site indique quant à lui que ce saint est célébré le 22 août (https://nominis.cef.fr/contenus/prenom/3155/Agapit.html).
 
Pour ma part, j'ai rencontré ce prénom uniquement dans le département du Nord et en Belgique. Et pour la plupart des occurrences, les porteurs se transmettent ce prénom de père en fils sur au moins 5 générations.


Mon premier porteur identifié est né en 1693 à Mairieux (59) et le dernier en 1858 à Bertry (59). 

Cela correspond aux données présentes dans les autres arbres sur Geneanet : 

Évolution de la fréquence du prénom Agapit (Source : Geneanet)

On peut également trouver l'évolution des prénoms Agapite et Agapithe mais globalement, le pic se situe à la même période, entre 1750 et 1800. Je ne saurais expliquer pourquoi. Et toutes ces variantes disparaissent complètement fin XIXème - début XXème. La mode est passée...

Et pour finir, un petit dicton : "Pour Saint-Agapit, si tu ne veux pas suer, enlève tes habits"!! 

Ceci est ma première participation au #Geneatheme proposé tous les mois par Sophie Boudarel de la Gazette des ancêtres

2 commentaires:

  1. Un collier de prénoms qui ferait rêver une future maman, la prochaine fois que j'en croise une, je lui fais lire cet article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Mais je ne suis pas sûre qu'elle y trouve son bonheur... Certains seraient quand même très difficiles à porter aujourd'hui.

      Supprimer

Une carte en souvenir de ma grand-mère #Généathème avril 2018

L’un des #Généathèmes proposés par Sophie BOUDAREL pour le mois d’avril m’a fait éprouver des sentiments contradictoires : l’inspiratio...